• fr
NumVrtFinaxim
FINAXIM

Dopez votre charisme ! Management – Février 2017

[..]

Assumer de nouvelles fonctions

Auditeur, responsable de l’audit interne, directeur du contrôle de gestion, puis directeur financier adjoint… en 15 ans Charles-Henri a gravi tous les échelons de sa société de courtage d’assurances avant de se voir offrir la possibilité d’accéder au poste de directeur financier.

« À l’époque, j’étais plus financier que directeur, reconnaît-il. En outre, j’ai eu très vite à gérer un conflit sévère entre deux personnes et il m’a fallu assimiler le fonctionnement de l’ensemble de l’équipe, soit 40 personnes, dont quatre adjoint direct. Lors de ma prise de poste, j’ai vécu un moment de flottement… »

Comment réussir sa mue et passer d’un profil de super-technicien à celui de meneur d’hommes ? Avec le coach Luc de Belloy, Charles Henri a travaillé pendant plus d’un an sur ce positionnement inédit pour lui. Cet homme de chiffres et d’analyse a dû apprendre à livrer un message adapté à chacun de ses nouveaux interlocuteurs : ses équipes, ces supérieurs à l’échelon de la direction générale et les actionnaires. Mais aussi, et peut-être surtout, il lui fallait incarner ce message. « J’ai travaillé à harmoniser ma personnalité et mon comportement professionnel. J’ai alors découvert que ce que j’étais dans la sphère privée – un individu plutôt convivial – représentait un atout et que je n’avais pas besoin de jouer un rôle pour être crédible dans ma nouvelle fonction. »

[..]

Gagner en influence au CODIR

C’est en prenant la parole devant une centaine de commerciaux qu’Elie Iatcheva a pu mesurer l’impact de ses séances de coaching sur l’amélioration de son leadership et de son charisme.

Cette directrice des affaires médicales dans un grand laboratoire pharmaceutique raconte : « à la fin de ma présentation, certains sont venus me voir spontanément pour me dire qu’ils trouvaient que ma voix avait pris de l’assurance, que ma posture physique avait changé. Jusque-là, j’hésitais toujours à prendre la parole, même lors d’une simple réunion, car je craignais que mon intervention soit mal perçue : ma façon de communiquer ne passait pas. » Aujourd’hui, tout cela appartient au passé : quoi qu’elle ait à dire, Elie Iatcheva l’exprime sans dévier de son propos ni craindre les réactions de son auditoire. Y compris au sein du comité de direction : elle est désormais écoutée lorsqu’elle parle, alors qu’il lui était arrivé auparavant essuyer des commentaires désobligeants sur la longueur ou l’inutilité de ses propos !

Comment a-t-elle fait ? Elie Iatcheva a tout d’abord travaillé son autorité naturelle. C’est Luc de Belloy, un ancien comédien devenu coach, qui l’a accompagnée. « Pour renforcer son impact, explique-t-il, il faut apprendre à exprimer le fond de sa pensée avec bienveillance mais conviction. » On ne doit pas hésiter non plus à « casser son image » lorsqu’elle n’est plus en accord avec ce qu’on souhaite dégager.

Ainsi lors d’une table ronde organisée par le DRH de son entreprise, Elie Iatcheva, souvent considérée par ses pairs comme une professionnelle un peu trop stricte, n’a pas hésité à mimer sur scène une situation de conflit en rapport avec le thème du débat. Suscitant tour à tour amusement et surprise, cette prestation applaudie par son auditoire fut l’occasion de montrer une facette de sa personnalité très éloignée de ce que ses collègues et collaborateurs connaissaient d’elle.

 

Revue Management – Février 2017 – Gaëlle Ginibrière