Appel gratuit 0 800 803 142

  • fr
  • en

L’ancien DRH de VW risque la prison

L’ancien directeur du personnel de Volkswagen, Peter Hartz, risque une peine d’emprisonnement pour abus de confiance dans un vaste scandale de corruption au sein du groupe automobile allemand (Focus du 8 mai 2006).
L’ancien directeur du personnel de Volkswagen, Peter Hartz, risque une peine d’emprisonnement pour abus de confiance dans un vaste scandale de corruption au sein du groupe automobile allemand.

M. Hartz, père de la semaine de 4 jours chez VW, a aussi donné son nom à une vaste réforme du marché du travail en Allemagne.

Il aurait par ailleurs détourné de l’argent pendant de nombreuses années au profit de membres du comité d’entreprise (CE) mais aussi pour son plaisir personnel, affirme Focus.

MM. Volkert et Hartz (ancien secrétaire général du CE) ont tous deux été contraints de démissionner l’été dernier quand a éclaté cette vaste et complexe affaire de corruption chez VW, qui mèle sociétés écrans, voyages de luxe à l’étranger, caisse noire et prostituées.

Volkswagen pourrait demander des dommages et intérêts pouvant aller jusqu’à 2,5 millions d’euros à Peter Hartz, indique de son côté le magazine Der Spiegel, également paru lundi, sur la foi d’une source proche du conseil de surveillance du constructeur.

L’affaire aurait coûté quelque 4 millions d’euros au groupe, dont 1,5 million pour la seule enquête du cabinet d’experts KPGM mise en place par Volkswagen…

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités

close-link