Appel gratuit 0 800 803 142

  • fr
  • en

Les Jeudis Matins 15 mai 2014 : LBO opportunité ou danger pour les entreprises ?

Le Leverage Buy-Out (LBO) désigne en anglais le rachat d’une entreprise (“buy-out”) avec un effet de levier par emprunt (“leverage”).

Ce terme générique regroupe différents types d’opérations : LMBO (Leverage Management Buy Out), LMBI (Leverage Management Buy In), BIMBO (Buy In Management Buy Out), OBO (Owner Buy Out) ou LBU (Leverage Build Up)…

Par contraste avec les opérations de fusions-acquisitions classiques qui ont fortement chuté ces dernières années, les opérations de LBO n’ont eu de cesse de se développer, avec un succès grandissant, encouragées par un coût de l’emprunt relativement faible. Ainsi par exemple le secteur des télécoms français est-il en ébullition avec des méga-acquisitions en LBO.

Cette réalité ne concerne cependant pas que les grands groupes, les PME aux chiffres d’affaires de quelques millions d’euros peuvent également être concernées par des LBO. Seules les très petites entreprises sont exclues d’un tel dispositif.

Les chefs d’entreprise et les repreneurs se montrent donc de plus en plus sensibles à cette option qui peut rendre accessibles des affaires avec une faible mise de fonds initiale.

Mais la réalité est-elle aussi idyllique ? Au-delà des opportunités de ce mode d’acquisition quelles sont les contraintes que fait porter un LBO sur l’entreprise et ses collaborateurs ? Y a-t-il des précautions à prendre où des restrictions sur le type d’entreprises concernées ? Quelles sont les marges de manœuvre des entrepreneurs si les prévisions du business plan initial ne sont pas atteintes ?

Inscription : contact@lesjeudismatins.com

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités

close-link