Appel gratuit 0 800 803 142

  • fr
  • en

Les salariés citent le stress plus que l’harcèlement moral comme risque professionnel majeur

Publiée à l’ouverture du Forum international travail-santé (Fits), à Paris, avant la présentation par Gérard Larcher, ministre délégué aux Relations du travail, du « plan santé au travail » les résultats de l’enquête Louis Harris démontrent selon les salariés la prépondérance du stress comme risque professionnel majeur.Cette enquête sur « la sensibilité de l’opinion publique aux conditions de travail » réalisée pour le ministère du Travail, révèle que 13 % des salariés s’estiment en situation d’être « harcelées » que ce soit moralement ou physiquement, en forte baisse par rapport aux résultats en 2000 (34%).

Les autres résultats portent sur l’absence d’ergonomie des espaces de travail (le travail sur écran et les mauvaises positions) ou les aléas de la vie professionnel / personnel (les accidents de la circulation) mais aussi le port de charges lourdes (en baisse cependant à 18 %).

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités

close-link