Appel gratuit 0 800 803 142

  • fr
  • en

Union syndicale pour prévenir les conflits à la SNCF (Le monde du 29 Octobre)

Michel Delberghe évoque l’accord intervenu entre les syndicats et la direction, afin de désamorcer les mouvements de grèvePar cette « ratification inédite », les partenaires sociaux souhaitent éviter une loi sur le service minimum (largement demandée par les libéraux à l’assemblée).

Que prévoit cet accord ?

Signe d’une amélioration du dialogue social et de la prévention des conflits à la SNCF, le texte insiste « sur la nécessite d’améliorer les relations de proximité entre les salariés, leurs représentants et leur hiérarchie, le renforcement des instances représentatives, une clarification des missions de l’encadrement accompagnés de processus de formation.

Mais c’est surtout « le volet prévention des conflits » qui a retenu toute l’attention : la grève y est analysée comme un « échec, un recours ultime ».

Il faut donc mettre en place un « système de veille » telle qu’à la moindre amorce de conflit une démarche de concertation immédiate soit mise en place. Ce protocole d’accord est utile en sens qu’il permet à la « SNCF de communiquer et faire circuler les trains sans passer par une loi sur le service minimum ».

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités

close-link