En Allemagne, l’intérim a le vent en poupe

Le cadre juridique du travail intérimaire en Allemagne est en profonde évolution…Depuis le 1er janvier dernier, les agences d’intérim ne sont plus tenues de proposer un seul CDI à leurs intérimaires mais peuvent recourir à des CDD.

Auparavant, elles avaient comme unique solution le recours à un CDI mais en contrepartie, elles pouvaient proposer des salaires inférieurs à ceux pratiqués dans la fonction. Cette récente évolution s’est traduite dans les chiffres par un boom de l’intérim car « plutôt que d’embaucher directement les entreprises préfèrent recourir à l’intérim lorsque leur carnet de commande redémarre ».

Cela touche aussi principalement les métiers hautement qualifiés. L’intérim est donc a la veille d’une phase de consolidation. Nathalie Versieux rappelle que « le monopole de placement des agences régionales pour l’emploi n’a sauté qu’en 1994 ».

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Retour haut de page

Inscrivez-vous
à notre newsletter

  • Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé géré exclusivement par mes soins dans le but de pouvoir vous recontacter ou vous envoyer des publications. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à rester en contact. Conformément à la loi «RGPD », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en me contactant directement : Olivier de Fougeroux- contact@finaxim.fr En soumettant ce formulaire j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d’une prise de contact ou de conseil. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter ma politique de confidentialité