Les jeudis matins – 14 avril 2016 – Quel avenir pour les biotechnologies en France ?

Avec 457 entreprises en 2013 (hors grands groupes), le secteur français des biotechnologies de la santé a vu le nombre de ses représentants augmenter de 18 % depuis 2010.

Il reste majoritairement composé de PME. Au regard de la taille des entreprises, la France se classe au 4ème rang mondial avec une moyenne de 72 employés par structure. Ce sont les États-Unis qui dominent le marché mondial.

Ce bilan met en lumière un manque de maturité des biotechs françaises : si la France permet facilement d’apporter une preuve de concept et de créer une entreprise, le passage à la production et à la commercialisation est plus difficile.

L’avenir des biotechnologies est très prometteur au regard notamment du nombre grandissant de médicaments biologiques commercialisés ou en voie de commercialisation et des externalités positives qu’elles génèrent au profit de nombreuses industries. Cependant, les contraintes chroniques de financement et les difficultés rencontrées par les investisseurs à évaluer le risque économique associé à l’innovation constituent les principaux obstacles qui freinent la croissance de ce secteur en France.

Alors, malgré tous ces freins, peut-on encore créer et développer des biotechs avec succès dans notre pays ?

Notre rendez-vous Jeudis Matins du 14 avril 2016 est l’occasion de répondre à ces questions avec l’aide d’Alain Chevallier, Directeur Administratif et Financier de la biotech ABIVAX, spécialiste des traitements infectieux, récemment introduite sur Euronext Paris.

Invitation Les Jeudis Matins : Table ronde du 14 avril 2016 – Quel avenir pour les Biotechnologies en France

Inscription : contact@lesjeudismatins.com 

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Retour haut de page

Inscrivez-vous
à notre newsletter

  • Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé géré exclusivement par mes soins dans le but de pouvoir vous recontacter ou vous envoyer des publications. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à rester en contact. Conformément à la loi «RGPD », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en me contactant directement : Olivier de Fougeroux- contact@finaxim.fr En soumettant ce formulaire j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d’une prise de contact ou de conseil. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter ma politique de confidentialité