L’accès à l’emploi et pratiques discriminatoires

Le Centre d’analyse stratégique a commandé une étude qui a pour objet d’évaluer les pratiques discriminatoires liées à l’origine qui entravent l’accès à l’emploi des jeunes de banlieues d’Île-de-France.

Cette étude s’appuie sur un testing mesurant cinq grandes familles d’indicateurs de l’existence de discriminations.

À cette fin, les auteurs ont créé huit profils de demandeurs d’emploi uniquement distincts les uns des autres par leur nationalité, la consonance de leur nom et celle de leur prénom, dans les trois cas soit française soit marocaine, critères auxquels ils ont adjoint celui de la commune de résidence, réputée favorisée ou non favorisée.

Ils ont ensuite répondu simultanément à 264 offres d’emploi, de comptables d’une part et de serveurs de restaurant d’autre part, par des grappes de huit candidatures factices couplées, c’est-à-dire en tous points similaires deux à deux, exception faite de la ou des caractéristique(s) a priori non productive(s) dont l’effet discriminant est testé de manière cumulée ou isolée, à savoir la nationalité étrangère, l’usage d’un patronyme ou d’un prénom étranger et la réputation de la commune de résidence.

Afin de limiter le risque de détection du testing, les candidatures ont été différenciées à la marge par des caractéristiques de forme.
Au total, 2 112 CV et lettres de motivation d’hommes âgés de 18 à 22 ans ont été envoyés sur une période de deux mois, entre début octobre et fin novembre 2006.

Les résultats parlent d’eux-mêmes.
Si l’on entend par taux de réussite, le fait que le candidat fictif soit convié à un entretien d’embauche en réponse à sa candidature, alors les taux de réussite globaux ont été d’un peu plus de 3 % pour le secteur de la comptabilité, soit 34 réponses positives pour 1 097 candidatures envoyées et de 9,5 % pour le secteur de la restauration, soit 89 réponses positives pour 938 candidatures envoyées…

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Retour haut de page

Inscrivez-vous
à notre newsletter

  • Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé géré exclusivement par mes soins dans le but de pouvoir vous recontacter ou vous envoyer des publications. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à rester en contact. Conformément à la loi «RGPD », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en me contactant directement : Olivier de Fougeroux- contact@finaxim.fr En soumettant ce formulaire j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d’une prise de contact ou de conseil. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter ma politique de confidentialité