Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • Français
  • Anglais

Jean-Marc Ollagnier, CEO Accenture Europe, tire les enseignements du confinement

Jean-Marc Ollagnier, CEO Accenture Europe, tire les enseignements du confinement

La crise sanitaire du Covid-19 a poussé bon nombre d’entreprises à revoir intégralement leur organisation et à travailler autrement, découvrant pour certaines la flexibilité que permet le télétravail. Cela dit, de grands groupes n’avaient pas attendu la crise actuelle pour moderniser leur organisation du travail avec la mise en place d’outils numériques adaptés. Parmi elles figure Accenture, une des plus grandes entreprises de conseil dans le Monde (CA 2019 : 43,9 Mds $, 435.000 salariés, présence dans plus de 120 pays) pour qui le numérique fait partie du quotidien et qui a intégré à tous ses services la transformation numérique. C’est pourquoi, il est intéressant d’écouter la parole de Jean-Marc Ollagnier, CEO Accenture Europe, lorsqu’il analyse l’impact du confinement sur les entreprises et les salariés. Voici les idées fortes à retenir d’une interview réalisée à ce sujet par la rédaction du Figaro (1).

1- Une mise en garde contre le risque de distanciation sociale

Tout d’abord, comme d’autres observateurs, Jean-Marc Ollagnier fait le constat que le monde que nous avons connu avant le confinement ne reviendra pas à l’identique. Plusieurs enquêtes conduites par Accenture montrent que les consommateurs et les salariés ont pris de nouvelles habitudes. L’achat en ligne, par exemple, a séduit parmi les plus récalcitrants à l’utilisation du numérique. Dans l’entreprise, une grande majorité de salariés (75 %) a apprécié de télétravailler, 57% d’entre eux se déclarant même plus « productifs à distance. ». Jusqu’ici rien de surprenant. En revanche, les propos du PDG Europe d’une des plus grandes entreprises mondiales sont intéressants lorsqu’il donne son opinion sur les enseignements à tirer du télétravail.

Habitués au télétravail, on peut se douter que les salariés d’Accenture n’ont pas vécu la période du confinement comme un bouleversement majeur. En revanche, Jean-Marc Ollagnier précise que l’entreprise a mis en place de nombreux outils pour que la distanciation physique installée de fait, ne se double pas d’une disparition complète du lien social des collaborateurs entre eux et avec l’entreprise. Il désigne d’ailleurs comme « danger » le risque de distanciation sociale induite par le télétravail. Accenture a doté les managers (leaders) d’outils adéquats pour garder le lien avec leurs équipes. De plus, un site a spécialement été mis en place pendant le confinement pour les collaborateurs ; un hashtag « fédérateur » (#MoreTogetherNow) lancé sur les réseaux sociaux permettant d’échanger des pratiques professionnelles ; ou encore des concours de photos organisés pour créer du lien social et partager son quotidien.

2- Un nouveau modèle pour conduire l’innovation

Selon Jean-Marc Ollagnier, Accenture, en tant qu’acteur de la transformation digitale, au moment où la crise éclate, était déjà entré dans une nouvelle période de concrétisation des technologies numériques dans l’entreprise (« intelligence artificielle, blockchain, cloud, réalité virtuelle »). Finalement, la crise ne fait qu’accélérer l’utilisation de ces technologies prometteuses ; des entreprises regrettant lourdement de ne pas avoir conduit suffisamment loin la transformation numérique dans leurs organisations. Elles ont été contraintes, très rapidement, de trouver des solutions digitales à différents niveaux : organisation du travail bien sûr, mais aussi « vente en ligne et supply chain. ».

La stratégie d’Accenture pour accélérer la mise en route et l’utilisation de ces nouvelles technologies a donc été confortée. Chose intéressante, Jean-Marc Ollagnier avance que pour initier des innovations disruptives, il faut-être capable de collaborer plus étroitement avec les clients et travailler, au sein des équipes, de façon « transversale ». Autrement dit, les bonnes pratiques pour installer l’innovation doivent se partager dans l’entreprise en y associant de près les clients. C’est pourquoi, il insiste sur le terme de « réussite partagée » entre toutes les parties prenantes d’un projet innovant. Collaborateurs d’Accenture bien sûr, mais aussi clients, partenaires et actionnaires doivent être associés au succès dans le domaine de l’innovation. Raisonnant ainsi, Accenture alerte ses clients désireux de mener un projet de transformation, dès le départ, sur les conséquences du changement pour les collaborateurs de l’entreprise, et donc sur l’importance de les y accompagner.  

(1) Jean -Marc Ollagnier : « La distanciation sociale est dangereuse », Interview publiée le 24 mai 2020, Bruno Jacquot pour Le Figaro.

Publié le sur Blog

Progression depuis 5 ans

+ 20 %

Une souplesse
d’intervention qui convient
particulièrement
aux jeunes sociétés
à fort potentiel
de croissance

Les articles
les plus populaires
sur Finaxim