rester actif au travail

Comment diriger quand on est fatigué ?

La crise sanitaire dure, le premier confinement a été surmonté par la plupart des entreprises, mais qu’en est-il après la deuxième vague ? Nous sommes humains, et personne n’échappe à la morosité ambiante qui règne dans le monde. Il est donc indispensable pour les dirigeants d’entreprise de faire preuve de beaucoup de force mentale pour mener les équipes.

Mais alors comment faire pour que tout un chacun puisse faire face à la « fatigue pandémique », « au brouillard mental », « au brouillage entre vie professionnelle et vie privée », « au vide prolongé » et « à l’attente interminable » en attendant de retrouver une vie normale et une stabilité et croissance économique ?

Même les secteurs en plein essor disent se sentir « émotionnellement affaiblis ». L’heure est grave, mais on ne baisse pas les bras pour autant !

Comment avoir la capacité et la force pour surmonter les obstacles, rebondir et être de nouveau prêt à affronter les défis qui se posent en entreprise face à cette période floue et remplie d’incertitudes ?

Comment diriger quand on a un coup de mou ?

rester actif au travail

La deuxième vague de l’épidémie a amené un autre confinement, puis le couvre-feu, nous obligeant à tous faire preuve de résilience personnelle. Face à ce bouleversement mondial, instinctivement nous avons répondu en mettant en avant des valeurs et des ressources telles que l’esprit de combat et la solidarité au premier confinement au printemps 2020. C’est en tout cas ce qui a pu ressortir chez un grand nombre d’équipes.

Par contre, la deuxième vague de l’épidémie a activé d’autres ressources, mettant à mal notre faculté d’adaptation et de résilience personnelle. À ce stade, la plupart des personnes et des équipes en entreprise sont fatiguées, troublées, voire même déconnectées au travail. Il est donc d’autant plus complexe de remotiver ses équipes à ce jour, étant donné que les dirigeants eux-mêmes sont affectés. C’est pourquoi il est primordial à ce jour de faire appel à l’endurance psychologique et à l’action.

« En effet, les conséquences sont souvent plus importantes si vous ne faites rien que l’inverse. Accepter de prendre des risques est un prérequis pour être capable d’agir sous pression ou dans des situations difficiles. »

Des idées pour rester actif et motivé au travail en temps de crise

rester motivé au travail

  • Faire des points de brainstorming pour que chaque salarié propose des éléments à explorer dans le futur pour être compétitif à long terme. Cela évite que vos équipes s’ennuient et restent dans la morosité ambiante. Avoir des projets et réfléchir à l’avenir est une bonne façon de se motiver. Attention, on ne parle pas de faire des réunions zoom interminables en parlant de ce qu’il faut faire. Mais bien de véritables échanges où tout le monde à la parole et peut exposer ses idées.
  • Les dirigeants doivent prendre le bien-être mental de leurs équipes au sérieux et intervenir en amont plutôt que trop tard. En tant que dirigeant, plus que jamais vous devez communiquer sur vos doutes et vos peurs. Exprimez votre insécurité. Osez partager ce sentiment d’inconfort avec vos équipes pour qu’elles puissent en faire de même et se livrer. On est plus productif quand on a dit tous qu’on avait à dire et rien ne pèse lourd sur notre moral.
  • Mettre en valeur les compétences, mais aussi les profils de vos collaborateurs. Le fait de travailler isoler, et d’être dans l’insécurité permanente crée de grands troubles chez la plupart des salariés. Plus que jamais, vos collaborateurs ont besoin de se sentir exister et importants afin de réduire leur sentiment d’insécurité. On ne vous dit pas de faire des séances de psychothérapies en groupe, mais bien de faire preuve d’écoute en tant que leader avec la faculté de pouvoir absorber le mal-être de vos collaborateurs. Vous devez renvoyer une image de stabilité, qui sera rassurante en ces temps de crise. « Pour cela, il faut poser des limites, être exigeant, mettre la pression à un niveau optimal et aider chacun à cesser de s’apitoyer sur son sort et à sortir de sa morosité. »
  • Faire monter la pression et de se mettre en mode combat. Cela se traduit par poser concrètement toutes les difficultés que vous allez devoir surmonter cette année et les solutions pour les anticiper. Il est important de pouvoir faire quelque chose au lieu de lâcher-prise. Le sentiment d’injustice ressenti avec la crise sanitaire mondiale ne doit pas vous laisser sans forces. Au contraire, vous devez vous mettre en mode réaction face à cela. Il faut donc trouver une balance entre la compassion et la maîtrise de soi.
  • Faire circuler l’énergie et la motivation au quotidien. Pour motiver votre équipe vous pouvez imaginer et mettre en place plusieurs choses différentes : partager des histoires de réussite inspirantes, organiser des compétitions, mettre fin aux interminables réunions en télétravail et aux projets sans direction ou encore en laisser libre cours aux conflits constructifs et au feed-back sincère au sein des équipes.

En bref, la qualité à mettre le plus en avant en ces temps de crise pour garder tout votre leadership, c’est la résilience. En effet, c’est cette résilience qui pousse à agir avec conviction et détermination chaque jour.

Source : hbrfrance.fr

Articles qui peuvent aussi vous intéresser :

Quels sont les enjeux de la QVT et comment y répondre ?

Comment renforcer la motivation des collaborateurs au travail ?

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Retour haut de page

Inscrivez-vous
à notre newsletter

  • Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé géré exclusivement par mes soins dans le but de pouvoir vous recontacter ou vous envoyer des publications. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à rester en contact. Conformément à la loi «RGPD », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en me contactant directement : Olivier de Fougeroux- contact@finaxim.fr En soumettant ce formulaire j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d’une prise de contact ou de conseil. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter ma politique de confidentialité