Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • fr
  • en

Egalité professionnelle et salariale dans les industries chimiques

Les partenaires sociaux de la Chimie (exceptée la CGT), ont signé le 12 juin dernier un accord sur l’égalité professionnelle et salariale visant à réduire les écarts hommes-femmes dans le domaine des industries chimiques. Exemple à suivre…
Les partenaires sociaux de la Chimie (exceptée la CGT), ont signé le 12 juin dernier un accord sur l’égalité professionnelle et salariale visant à réduire les écarts hommes-femmes dans le domaine des industries chimiques. Exemple à suivre…

Cet accord préconise 4 axes de travail pour le dressement de l’état des lieux par l’Observatoire Paritaire des Métiers :
– le taux de féminisation suivant les différents secteurs de la branche,
– les conditions d’emploi selon les sexes (par exemple le nombre de salarié par sexe et par ancienneté),
– les taux de salaires et de rémunération,
– la formation.

L’objectif principal de cet accord est de rendre accessible tous les postes à tous les niveaux hiérarchiques quelque soit le sexe du salarié concerné. Les signataires de l’accord seront par ailleurs tenus d’établir un bilan comparatif d’ancienneté selon les sexes et les différents niveaux hiérarchiques. Si ce bilan révèle des écarts, les entreprises concernées seront tenues de les supprimer.
Enfin, cet accord insiste sur la nécessité de définir un système de répertoire des différentes catégories professionnelles de la branche afin de faciliter l’harmonisation des salaires au sein de la catégorie professionnelle et de réduire les écarts de rémunération pour un même type de poste.

Publié le 4 août 2008 sur Temps partagé et transition

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
close-link