Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • fr
  • en

Ethique dans l’entreprise : exemple de bonnes pratiques

La remise du Trophée Ethique et gouvernance a été l’occasion d’un point sur les pratiques d’éthique des finalistes du Trophée. Les leviers d’actions sont internes (mobiliser les salariés par leur engagement) mais aussi externes (entretenir l’image à l’extérieur).Pourquoi un tel essor de l’éthique dans les entreprises ?

Les entreprises ne sont plus jugées sur la seule création de richesse naturelle, avec cette notion se profile l’idée de faire dialoguer l’entreprise avec l’extérieur, son environnement, sa société civile. L’éthique est de plus en plus associée à la notion d’équilibre :

-* Le groupe Accor sensibilise ses clients à la préservation des écosystèmes.

Dans un livret les repères du manager se déclinent les valeurs du groupe, et traduit une ligne de comportement à adopter à travers le monde. Plusieurs éléments sont essentiels : l’environnement considéré comme la matière première de cette industrie et la diversité des origines raciales, sexuelles, ciment de cette entreprise mondiale excluant toute notion de discrimination notamment dans le recrutement.

-* AXA se mobilise sur deux axes principaux.

En premier lieu, le handicap : AXA a accompagné les athlètes français lors des jeux d’Athènes : « nous essayons d’anticiper les risques liés à l’activité humaine et économique ». Mais en second lieu, le groupe d’Assurances, prolongement de l’institut du mécénat social crée par Claude Bebear son président, permet aux salariés du groupe de s’engager bénévolement une journée par an au profit de l’association de leur choix.

-* Chez PSA , trois enjeux ont été identifiés : l’effet de serre, la sécurité routière et la mobilité urbaine.

Concernant les risques environnementaux, une politique de prévention a été mise en place pour lutter contre l’effet de serre. Désormais les projets de voiture intègrent ces nouveaux objectifs. D’autres actions sont menées pour accroître lé sécurité routière : la commercialisation d’un système d’alerte de franchissement de ligne blanche. La mobilité urbaine est aussi un autre cheval de bataille : l’idée étant de fournir des véhicules à des personnes qui n’en ont pas. Globalement, comme le dit Thérèse Martinet (Déléguée au développement durable de PSA), « nous parlons moins d’éthique que de responsabilité sociale et environnementale ».

Publié le 3 avril 2005 sur Temps partagé et transition

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
close-link