Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • fr
  • en

La satisfaction des salariés n’implique pas leur engagement

Les Echos du 12/10/2004 : le dernier baromètre d’ORC, Images et stratégies d’employeurs rompt le lien entre satisfaction au travail et engagement.

Comme l’indique Fréderic Brillet auteur de l’article, « le monde de l’emploi affecté profondément affronte des réalités très divergentes ». Quels sont les grands enseignement de cette enquête ?D’abord, l’optimisme concernant les évolutions du marché du travail : les salariés pensent que 2005 sera plus favorable que 2004. Ils « attendent décrocher un emploi, qui les épanouisse et les valorise socialement avec en ligne de mire un rééquilibrage entre vie privée et vie professionnelle ».

Autre enseignement : les salariés intègrent mieux les discours des DRH sur l’employabilité que sur le mythe de l’entreprise à vie. Ils souhaitent s’enrichir professionnellement dans leurs métiers et bénéficier de rémunérations motivantes et compétitives.

En revanche, « la défiance envers le management – qui doit passer d’une logique de chef à une logique de coach – est constaté auprès des salariés et se traduit par « une moindre confiance dans la stratégie de l’entreprise ou dans le style de management ».

Plus encore le baromètre évoque un sentiment de détachement de la part des salariés à l’égard de l’entreprise. Sentiment d’autant plus marqué que les risques de perte d’emploi sont élevés. Mais « cette implication est plus forte à mesure que l’on se rapproche des cercles de décision ».

Elle est donc souvent faible chez les femmes et chez les jeunes en raison de leur position dans la hiérarchie…

Publié le 15 octobre 2004 sur Temps partagé et transition

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
close-link