Appel gratuit 01 88 32 08 29

  • fr

La SNCF écoute les cheminots…

Dans le cadre des premiers « rendez-vous de l’Innovation Participative », organisés mardi 5 avril 2005 à Paris, la SNCF a retenu près de 120 nouvelles idées parmi les 229 proposées par ses salariés pour améliorer la qualité de service offerte aux clients, les conditions de travail dans l’entreprise et les coûts de production.Tout au long de la journée, des cheminots venus de toute la France et issus de différents métiers (contrôleurs, agents des gares, conducteurs, agents de l’infrastructure…), ont soutenu leurs idées devant des spécialistes nationaux. Ces idées touchent à tous les domaines de la SNCF :

– exploitation et sécurité ferroviaire,
– maintenance du matériel,
– gestion des ressources humaines,
– services,
– sûreté.

Elles contribuent à une meilleure qualité de service offerte aux clients ainsi qu’à une amélioration de la productivité, des coûts de production et des conditions de travail dans l’entreprise. S’exprimant devant les 229 porteurs d’idées, Louis Gallois, président de la SNCF a rappelé son attachement à la capacité d’innovation de l’entreprise, et s’est engagé à ce que toute idée proposée soit examinée dans un délai maximum de trois mois et à ce que des crédits soient spécifiés pour faciliter sa mise en œuvre.

Côté RH, Pierre Izard, directeur des Ressources Humaines , a pour sa part annoncé la mise en place d’un nouveau processus de traitement des idées, plus fluide et plus direct. Un logiciel permettant d’accéder aux innovations proposées sur l’ensemble du territoire viendra compléter ce dispositif.

En 2004, 9000 idées ont été retenues, soit une progression de 35% en 5 ans (6600 idées retenues en 1999). Depuis le 1er trimestre 2005, 3800 idées ont d’ores et déjà été présentées. Parmi les idées retenues lors des rendez-vous de l’Innovation Participative du 5 avril 2005, figurent :

– Amélioration de la qualité du service
– Appareil de mesure permettant de faciliter le chargement des véhicules de type monospace sur les porte-autos.
– Faciliter les secours à bord des TGV et trains Corail à l’aide d’une nouvelle trousse plus pratique et mieux organisée à destination des contrôleurs lors des interventions auprès des clients.
– Augmenter la disponibilité des trains par un dispositif technique réduisant les délais de maintenance du matériel
– Détartrage rapide des soupapes et des réchauffeurs d’eau évitant tout démontage Support vidéo pour la formation des agents de maintenance du matériel
– Boîtier d’alarme discret et efficace pour la protection des contrôleurs: En cas d’agression, une alarme de 110 décibels, déclenchée par l’agent, permet de déstabiliser l’agresseur et de donner l’alerte.
– Sécurité du personnel de maintenance du matériel : Dispositif empêchant le déplacement des nouvelles rames TER X73500 lors des essais statiques.
– Améliorer la prévention des risques: Intégrer un module sécurité de personnel /prévention des risques professionnels dans le cycle d’intégration des jeunes cadres et les formations d’accès à la maîtrise.

Publié le 25 avril 2005 sur Temps partagé et transition

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, et vous proposer des produits et services adaptés à vos centres d’intérêt.
Accepter

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
close-link