Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • fr
  • en

Le e-learning est-il la solution d’avenir pour les PME

Un sondage IFOP consacre le e-learning comme solution d’avenir des PME et annonce l’intérêt grandissant des décideurs pour les formations professionnelles individualisées à distance.Dans le cadre des nouvelles mesures gouvernementales liées à la formation professionnelle, les entreprises s’interrogent pour optimiser et exploiter au mieux le crédit de 20h qui sera désormais accordé à chaque salarié ?

Pour y répondre, les entreprises et surtout les PME sentent la nécessité de se structurer. 67% des PME de moins de 200 salariés interrogées dans un sondage IFOP perçoivent le e-learning comme un moyen d’optimiser les heures accordées dans le cadre du DIF -Droit Individuel à la Formation.

Souplesse de mise en place de la formation et maîtrise des coûts budgétaires permettent d’optimiser les temps de formation dans le cadre du DIF.

Comment former plus à moindre coût et à qualité équivalente ?

Telle devient la préoccupation de nombreuses entreprises. Avec la nouvelle loi du 4 mai 2004 sur la formation professionnelle (DIF), applicable depuis janvier 2005, la formation devient un droit accordé à tous sur lequel les entreprises et tout particulièrement les PME s’interrogent car leur budget formation n’est pas extensible.

L’optimisation du temps de formation devient l’une des priorités des PME face à la mise en place du DIF. Gérer, prévoir et adapter les programmes de formation en fonction des aspirations professionnelles et personnelles de chaque salarié vont devenir des pré-requis indispensables pour identifier les outils les plus adéquats en matière de formation.

Pour l’heure, les PME utilisent encore confidentiellement le e-learning (21% des PME interrogées) mais on constate quelques tendances :

-* 80 % des utilisatrices l’ont définitivement adopté
-* 76% de l’ensemble des PME du commerce et des services pensent trouver à travers le e-learning une réponse positive à la formation de leurs salariés dans le cadre du DIF.
-* 53% des PDG, chefs d’entreprises ou patron de PME placent la formation aux langues étrangères en tête des formations pour lesquelles ils pourraient avoir recours au e-learning.
-* Quant aux salariés, 39% d’entre eux la positionnent juste derrière la formation technique liée au domaine d’activité du salarié (57%).

Dans le cadre du DIF, les salariés auront tendance à accorder la priorité au développement de leurs compétences sur leur métier actuel pour privilégier l’employabilité immédiate plutôt qu’un développement à moyen terme. La formation en langue s’inscrit parfaitement dans cet objectif professionnel attendu par les salariés.

Globalement c’est la souplesse de mise en place (formation individualisée se faisant au poste de travail du salarié) à 29%, et la maîtrise des coûts budgétaires (44%) que les PME placent comme principaux avantages.

Cette maîtrise budgétaire est perçue par les PME comme un moyen de former davantage de personnes avec le même budget (23%) et de limiter les coûts tout en assurant une formation personnalisée (21%).

L’optimisation des programmes de formation n’est pas seulement organisationnelle et financière. Elle est aussi pédagogique dans la mesure où les stagiaires doivent pouvoir s’immerger immédiatement dans leur cursus de formation. Pour ce faire, il convient de proposer des programmes individualisés. Chaque stagiaire évolue dans un contexte différent où ses connaissances et ses besoins varient selon son parcours.

Publié le 3 avril 2005 sur Temps partagé et transition

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
close-link