Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • fr

Mobilité professionnelle : les cadres se renseignent, mais bougent peu

Le volet « Gestion de Carrière » de l’enquête Ipsos La France des Cadres Actifs 2004 vient de paraître. Si les cadres restent toujours attentifs au marché de l’emploi et aux opportunités d’évolution de carrière, près de 80% d’entre eux occupent leur poste depuis plus de deux ans.Au cours de leur vie professionnelle, 88% des cadres actifs (dirigeants, cadres et professions intermédiaires) déclarent avoir connu une mobilité professionnelle. Cette mobilité professionnelle se traduit par un changement de métier ou de secteur pour plus d’un cadre sur deux.

40% des cadres ont commencé leur parcours professionnel depuis moins de 15 ans. Près de 80% des cadres occupent leur poste actuel depuis plus de 2 ans. Au cours des cinq dernières années 41% des cadres déclarent n’avoir occupé qu’un seul poste et 53% plusieurs.

Ce constat est plus marqué encore auprès des jeunes (-35 ans) et des dirigeants et cadres en entreprise. Alors que 4 cadres sur 10 sont attentifs aux opportunités, seulement 2% sont recherche active. Ils ne sont que 2% à se déclarer en recherche active d’un nouvel emploi.

Au sein des cadres qui ont la volonté de changer d’emploi ou qui sont attentifs aux opportunités, 68% souhaitent évoluer au sein de leur entreprise actuelle et 47% désirent changer d’entreprise.

Consultation des offres d’emploi

Un cadre sur deux consulte les offres d’emploi pour effectuer une veille marché. Parmi les dirigeants et cadres, le fait de travailler dans le privé demeure un élément important dans l’attention portée aux offres d’emploi. En effet, 60% des dirigeants et cadres en entreprise déclarent consulter les offres d’emploi pour une veille marché, face à 28% hors entreprise. Ce constat reste identique dans le cadre d’une consultation en vue d’un changement d’emploi.

Lorsqu’ils consultent une offre d’emploi, les cadres déclarent être attentifs aux éléments précis qui décrivent le profil recherché et l’intitulé du poste, le lieu géographique vient ensuite la notion de rémunération suivi de la forme de l’annonce. Les informations concernant l’entreprise qui recrutent n’arrivent qu’en 6ème position.

Mobilité géographique

Les cadres ont une forte aptitude à la mobilité géographique pour un poste particulièrement intéressant. 14% des dirigeants, cadres et professions intermédiaires ont déjà travaillé à l’étranger et la population des cadres actifs s’affirme prête à déménager si l’intérêt du poste le justifie : dans une autre région française pour 57% d’entre eux, à l’étranger pour 35% d’entre eux.

Cette mobilité est d’autant plus affirmée que le niveau de responsabilité est élevé. Si 55% des professions intermédiaires accepteraient de déménager dans une autre région française, ce taux est de 58% parmi les dirigeants et cadres et 59% pour la cible « Décision Influence ».

Cet écart est encore plus marqué si on analyse spécifiquement l’aptitude à partir à l’étranger pour des raisons professionnelles. Parmi les cadres prêts à changer de région ou de pays, on retrouve davantage d’hommes, de jeunes (-35 ans), de résidents en Ile de France et naturellement des célibataires.

Formation longue durée

Un cadre actif sur dix envisage de suivre une formation longue durée dans les deux prochaines années, simultanément à son activité professionnelle ou en l’arrêtant momentanément. Lorsque les dirigeants, cadres et professions intermédiaires envisagent une formation longue durée, le domaine du management est cité en premier par 38% et de façon encore plus importante par les dirigeants et cadres en entreprise (50%).

Les domaines de la finance et des langues sont cités par près d’un cadre sur quatre. Pour suivre cette formation, 67% des cadres seraient prêts à la financer : 20% en totalité et 47% en partie seulement. Parmi les dirigeants et cadres qui envisagent de suivre une formation continue au cours des prochaines années, on compte davantage de femmes, de jeunes (-35 ans), des cadres issus d’un 2ème cycle universitaire.

Publié le 10 octobre 2004 sur Temps partagé et transition

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, et vous proposer des produits et services adaptés à vos centres d’intérêt.
Accepter

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
close-link