Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • fr

Nouvelles aides au conseil pour les PME

En cas de difficultés économiques, les entreprises de moins de 300 salariés peuvent conclure avec l’État des conventions leur permettant de recevoir une aide financière…En cas de difficultés économiques, les entreprises de moins de 300 salariés peuvent conclure avec l’État des conventions leur permettant de recevoir une aide financière pour faire procéder à un état des lieux de leur situation économique et des solutions de redressement permettant d’éviter d’éventuels licenciements ou d’en limiter le nombre.

La participation de l’État au financement des conventions est au plus égale à 70 % des frais d’intervention du consultant chargé de l’état des lieux.
Cette participation ne peut toutefois pas excéder un montant de 15 244 €.

En dehors des difficultés économiques, les entreprises de moins de 500 salariés peuvent bénéficier d’une aide au conseil en cas de changement d’organisation de travail.

La participation de l’État est de l’ordre de 20 à 50 % sans pouvoir dépasser 80 % du coût du conseil externe dans la limite d’un plafond de 60 980 € hors taxes.

L’administration a prévu que l’aide au conseil pour la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, très proche de l’aide au conseil pour les PME, se substituera à cette dernière, fin 2006, au terme des contrats de plan État-régions en cours qui en assurent actuellement le financement.

Publié le 18 décembre 2006 sur Consulting - Temps partagé et transition

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, et vous proposer des produits et services adaptés à vos centres d’intérêt.
Accepter

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir des témoignages sur nos métiers, les tendances en matière de temps partagé  et d’autres exclusivités
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
close-link