Des cadres fébriles dans leur mobilité externe

Pour Sophie Pochic, sociologue au CNRS, « la proportion de cadres moyens qui ne managent pas est en expansion.

Pour ces cols blancs, la sortie de l’entreprise est vécue comme une épreuve, en l’absence de réseau et de réputation ».

Pour mesurer les impacts de manque de mobilité, le Groupement de recherche-CNRS vient d’organiser, les 30 et 31 janvier un colloque : « les cadres : heurts et malheurs d’une catégorie ».

Les conclusions de ces deux journées seront publiées au printemps 2009.

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Retour haut de page

Inscrivez-vous
à notre newsletter

  • Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé géré exclusivement par mes soins dans le but de pouvoir vous recontacter ou vous envoyer des publications. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à rester en contact. Conformément à la loi «RGPD », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en me contactant directement : Olivier de Fougeroux- contact@finaxim.fr En soumettant ce formulaire j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d’une prise de contact ou de conseil. Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter ma politique de confidentialité