Un rapport souligne les effets néfastes du travail à temps partiel

Un rapport remis par la délégation aux droits de la femme souligne les risques d’augmentation de pauvreté liée à cette forme d’emploi.En effet, le travail à temps partiel, souvent synonyme de bas salaires, se caractérise en fin de parcours professionnel par la faiblesse des retraites. Ainsi cette double pénalisation, touche principalement les femmes (une femme dans 8 cas sur 10) et est injuste si ces salariés n’ont pas choisi cette forme d’emploi, et au regard de la forte productivité dont font souvent preuve ces salariés.

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Retour haut de page

Inscrivez-vous
à notre newsletter