Appel gratuit : 01 88 32 08 29

  • Français
  • Anglais

Pourquoi le DAF doit-il aujourd’hui posséder des « soft skills » ?

Les Soft Skills du DAF

Il est bien loin le temps où le Directeur Administratif et Financier (DAF) exerçait sa technicité dans son pré carré, en marge des autres services de l’entreprise. D’abord, parce que la façon de conduire une entreprise a évolué. En quelques années, les entreprises sont passées d’un mode de management pyramidal caractérisé par une organisation très verticale, allant de pair avec un cloisonnement des différents services, à un management plus collaboratif, horizontal, mêlant au contraire des collaborateurs issus de plusieurs départements de l’entreprise autour d’un même projet. Ensuite, parce que le DAF occupe un poste stratégique qui le place de facto en relation avec d’autres services de l’entreprise. Le cliché du DAF dans sa tour d’ivoire a vécu, place au collaborateur aux compétences comptables et financières éprouvées, mais avec de nouvelles qualités, pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et demain.

     1. Le DAF doit répondre à de nouveaux enjeux

De plus en plus d’entreprises fonctionnent désormais en mode projet ; des collaborateurs de différents services sont ainsi associés pour conduire et mener à bien la sortie d’un nouveau projet/services. Mais il peut aussi s’agir, par exemple, d’installer un nouvel outil informatique qui concerne les différentes fonctions support de l’entreprise. Dans ce cadre, le DAF a la compétence financière pour valider ou orienter les choix. Sa fonction stratégique l’amène à échanger avec les autres collaborateurs de l’entreprise pour mener un travail collaboratif. On attend désormais de lui de posséder des qualités de communicant, une qualité pas forcément jugée prioritaire autrefois, mais qui compte aujourd’hui.

Autre évolution du métier de DAF : le management. Les entreprises cherchent aujourd’hui des profils financiers aux compétences techniques validées, mais aussi capables d’encadrer et motiver des équipes. Les compétences du DAF ne sont plus seulement comptables et financières, il doit savoir intégrer des outils numériques (automatisation, intelligence artificielle) plus complexes, et conduire le changement au sein de ses équipes. Une évolution qui nécessite un savoir-faire « humain » dans les relations au travail.

Pour ces raisons, les entreprises rencontrent des difficultés pour recruter leur futur DAF. Elles attendent de lui qu’il possède ces fameuses « soft skills ». Mais que désigne-t-on exactement par ce terme ?

    2. Qu’appelle-t-on « soft skills » ?

En opposition aux « hard skills » qui désignent un savoir-faire purement technique, les « soft skills » elles font référence au savoir-être. On exigera ainsi d’un DAF qu’il ait non seulement les prérequis techniques pour remplir sa mission (le « hard »), mais qu’il fasse aussi preuve de qualités comportementales, culturelles et sociales adéquates (le soft »). Dans quel but ? Celui de pouvoir échanger naturellement avec d’autres collaborateurs de l’entreprise, adapter son discours suivant ses interlocuteurs (qu’ils soient ou non expert en comptabilité-finance !), prêter attention à l’humain, faire preuve de créativité et de curiosité intellectuelle, sans oublier une touche de sens critique.

Ce sont ces qualités que recherchent les entreprises. Idéalement, un DAF possède à la fois des compétences techniques, mais aussi ces fameux attributs qui lui permettront d’être à l’aise dans les relations sociales en entreprise, à la fois dans ses équipes et avec les autres services. Des qualités qui nécessitent une grande souplesse d’esprit et une agilité intellectuelle.

Parce qu’il doit affronter au quotidien de nouveaux défis : manager, incarner un leadership pour conduire des collaborateurs, interagir avec les Ressources Humaines, être pédagogue et imaginatif, intégrer dans ses équipes la transformation digitale, le DAF doit posséder des soft skills. Et c’est précisément la complémentarité entre les qualités « hard » et « soft » qui fondent aujourd’hui sa valeur. Pour tout professionnel des métiers de la comptabilité et des finances désireux d’incarner le DAF que l’on veut absolument recruter, il n’est plus possible de faire l’impasse sur les « soft skills ». Des qualités qui ne figurent dans aucun manuel, mais dont l’entreprise ne peut plus aujourd’hui se passer !

Vous recherchez un DAF expérimenté avec des soft skills ? Appelez-nous au : 01. 88 32 08 29 ou Contactez-nous.

 

 

Publié le sur Blog

Nous pouvons vous accompagner dans une démarche efficace et opérationnelle.

Contactez-nous maintenant !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.