DRH et DAF au coeur de la transformation digitale

DRH et DAF au cœur de la transformation digitale

2 métiers de l’entreprise ont considérablement évolué sous l’effet de la transformation digitale en cours dans les entreprises. La crise sanitaire n’a d’ailleurs fait qu’accentuer la tendance… Zoom sur les #DRH et les #DAF, 2 fonctions support de l’entreprise qui sont aujourd’hui au cœur de la transformation digitale avec un quotidien bouleversé depuis quelques années. À quels enjeux sont aujourd’hui confrontés DRH et DAF ?

Des DRH et DAF agiles dans la transformation digitale

Si vous demandez à un #DRH aujourd’hui quels sont les chantiers prioritaires à mener à son niveau dans l’entreprise, il y a de fortes chances qu’il vous réponde la mise en place d’un SIRH (Système d’information de Gestion des Ressources Humaines). Cet outil qui permet de centraliser la paie, la gestion des temps et des congés, les dossiers administratifs de chaque salarié de l’entreprise ou encore la GEPP (Gestion de l’Emploi et des Parcours Professionnels) est devenu incontournable dans la gestion des #RH. Pourquoi ?

Parce que le SIRH libère le #DRH de tâches autrefois très chronophages et lui permet de se focaliser sur des missions à forte valeur ajoutée qui donnent un ou plusieurs avantages concurrentiels à l’entreprise (formations, gestion des talents, QVT, fidélisation des collaborateurs).

Outre le SIRH, le #DRH automatise de plus en plus le recrutement pour gagner en productivité. Il utilise des systèmes de suivi des candidats (ATS), des plateformes de gestion des relations avec les candidats (CRM) et des chatbots. Un exemple : le sourcing des candidats. Désormais les annonces de recrutement peuvent être automatiquement publiées sur des sites web spécialisés ou sur les réseaux sociaux, au sein de groupes thématiques. La digitalisation du process de recrutement est également valorisée par les candidats eux-mêmes, qui voient dans le communiquant une organisation moderne : un bon point pour l’e-réputation et la marque employeur.

Du côté du #DAF, même son de cloche. Les entreprises attendent aujourd’hui d’eux qu’ils soient capables d’emmagasiner des connaissances techniques pour être à l’aise avec des solutions informatiques de plus en plus sophistiquées. 2 exemples. 1) Le cloud : la plupart des outils comptables et financiers sont aujourd’hui administrés en mode SaaS. 2) La gestion et l’utilisation du Big Data pour fournir des informations pointues. Exit les systèmes de reporting sur Excel !

Digitalisation de la fonction finance : les enjeux cruciaux

Derrière la digitalisation croissante des outils du DAF se cache un enjeu stratégique de taille :

Le #DAF des temps modernes doit être capable de prendre des décisions stratégiques susceptibles d’améliorer la performance financière de l’entreprise et d’améliorer le business model de l’entreprise. Le #DAF est devenu un « business partner » de la direction qui possède une vision transversale de son métier. Pour réussir cet objectif, il s’appuie précisément sur des outils numériques de finance prédictive, d’analyse de données et de Business Intelligence (BI).

Autre enjeu sous-jacent à la digitalisation de la fonction finance : la rationalisation des processus de gestion de l’entreprise. Des années 1980 à 2000, les entreprises ont fait le choix d’administrer leurs données financières avec un ERP (Enterprise Resource Planning), un progiciel permettant de gérer l’ensemble des fonctions de l’entreprise, dont la gestion comptable et financière. Depuis, les données se sont accumulées et les #DAF ont superposé des « couches d’informations » à leur ERP, souvent rentrées dans des solutions de business intelligence, d’audit, et de consolidation qui sont venues complexifier la gestion financière. Pour automatiser la gestion financière et se concentrer sur l’analyse stratégique du business de l’entreprise, ils doivent centraliser les outils et les données : un véritable travail de fond.

Les enjeux de la digitalisation de la fonction RH

Comme pour la fonction finance, la digitalisation de la fonction RH induit des enjeux stratégiques. Tout d’abord, la digitalisation des ressources humaines contribue à construire et améliorer la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE), une démarche qui n’est pas obligatoire, mais qui est aujourd’hui un véritable critère différenciant pour un client ou un futur partenaire. Pourquoi ?

  • La dématérialisation des documents RH (fiches de paie, validation des congés, documents administratifs divers) réduit la consommation de papier et améliore le bilan carbone de l’entreprise
  • La possibilité qu’ont les salariés d’accéder plus facilement aux informations administratives qui les concernent, de formuler par exemple plus rapidement et facilement des demandes de formation ou d’organisation du temps de travail, contribuent à l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail (QVT)

Face à l’accroissement des données dématérialisées que manipulent les ressources humaines, le respect du règlement général sur la protection des données (RGPD) devient une priorité. Un enjeu non négligeable qui influe sur la marque employeur. Aimeriez-vous travailler dans une entreprise qui ne respecte pas la confidentialité des données personnelles de ses salariés ?

La digitalisation des ressources humaines pointe un autre risque : la perte de compétences. En effet, une trop grande dépendance aux outils numériques peut induire une perte de savoir-faire. Que fait-on quand l’outil tombe en panne ? Une réflexion valable aussi bien du côté des ressources humaines que des finances…

Si l’utilisation de nouveaux outils digitaux offrent aux DRH et aux DAF la possibilité de consacrer plus de temps à des tâches à forte valeur ajoutée, cet acquis ne doit pas se faire au détriment d’une déshumanisation au travail. Avec la crise sanitaire, les #DRH sont fortement sollicités pour organiser le télétravail tout en veillant à maintenir la cohésion des équipes : un équilibre difficile à trouver mais nécessaire, notamment auprès des collaborateurs qui ont besoin de maintenir des relations sociales dans l’entreprise.

En d’autres termes, la digitalisation des #RH doit rester un outil et ne doit pas installer une dépendance. Les outils numériques offrent du temps supplémentaire au #DRH pour rester à l’écoute des collaborateurs, attentif aux comportements dans l’organisation.

Dirigeant de PME ? Vous vous demandez comment faire passer un cap à votre entreprise dans la digitalisation des ressources humaines et de la fonction finance ? Contactez-nous, nos experts externalisés peuvent vous y aider !

 

 

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Inscrivez-vous

à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retour haut de page