Comment IBM démine ses conflits internes

Derek Perrotte (les Echos du 7 Octobre) revient sur une procédure originale d’enquête menée par des collaborateurs d’IBM pour désamorcer les conflits internes avant qu’ils ne débordent le cadre de l’entreprise.Ce système de résolution de conflits baptisé « Porte Ouverte » permet à chaque collaborateur d’ouvrir une procédure du même nom et d’ « exposer ses griefs à un manager de son choix ».

Ce dernier fait suivre les plaintes « sérieuses » auprès du Responsable des portes ouvertes. S’en suit une médiation qui permet de résoudre « le problème dans 20 % des cas ». A défaut, un « enquêteur est désigné pour résoudre le conflit.

Ces enquêteurs « à la fibre humaniste, sont des opérationnels et ils effectuent ces missions de manière bénévole ». Ils ne proposent pas « d’arrangement à l’amiable » mais auditionnent les différentes parties concernées. Et surtout ils ne sondent que les personnes qui acceptent de s’exprimer dans une « optique de collaboration et non de délation ».

Un rapport étoffé « d’analyses et recommandations », est remis 45 jours plus tard, au manager qui peut trancher…

D'autres articles
qui pourraient vous intéresser

Partage cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Inscrivez-vous

à notre newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retour haut de page