Dirigeants de TPE-PME : 3 réponses pour recruter et fidéliser en 2022 !

Recruter et fidéliser en 2022

Cela ne vous aura pas échappé, les dirigeants d’entreprise et les DRH citent parmi leurs préoccupations du moment le recrutement et la fidélisation des salariés. Pour certains, la préoccupation se mue en inquiétude très vive, quand, sur certains profils pénuriques, la chasse aux talents tourne au fiasco ! Si le recrutement s’avère de plus en plus incertain et complexe, c’est qu’il y a des raisons et des réponses à apporter. Nous livrons ici des pistes d’améliorations qui sont de vrais chantiers à mener dans l’entreprise. DRH, c’est à vous de jouer pour recruter et fidéliser en 2022 !

  1. Recrutement : les candidats ont pris le pouvoir

C’est une nouvelle donne à laquelle les recruteurs doivent s’habituer. Après la période très particulière du Covid, de nombreux salariés se sont demandé ce qui faisait sens dans leur travail ? Un questionnement fréquent pour les candidats à l’embauche qui les amène à redéfinir leur rapport au travail. C’est pourquoi ils n’hésitent plus à challenger leur interlocuteur sur les conditions de vie au bureau, l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle, le droit à la déconnexion, les valeurs de l’entreprise

Désormais, c’est le candidat qui interroge le recruteur : le rapport de force a changé. Dans bien des cas, l’employeur passe un entretien. L’entreprise doit se mettre en position de séduire les meilleurs candidats, elle doit soigner sa réputation et donc in fine sa marque employeur.

Ce phénomène d’inversion des rôles s’explique aussi par l’arrivée des générations Y et Z (personnes nées après 1980 jusqu’aux années 2000) sur le marché qui veulent tisser un autre rapport au travail que leurs aînés. À la recherche du meilleur compromis possible entre vie personnelle et vie professionnelle, ils challengent les entreprises qui veulent les recruter. Dans la peau d’un séducteur et plus systématiquement dans celle d’un sélectionneur, les dirigeants et les DRH doivent passer la 1ère étape cruciale : proposer une expérience candidat réussie.

  1. Soigner sa marque employeur pour convaincre les talents, recruter et fidéliser en 2022 

En effet, tout commence lors de l’entretien d’embauche, et même avant ! Sachez que 9 candidats sur 10 se renseignent sur la réputation de l’entreprise avant de postuler.

Plus que jamais, soignez votre marque employeur, soit la mise en valeur de votre entreprise sur toutes les problématiques liées à la gestion des ressources humaines et au recrutement dans l’entreprise.

Malignes, certaines entreprises ont fait de leurs plus fidèles collaborateurs des ambassadeurs légitimes qui vantent les avantages de leur employeur sur leurs propres réseaux sociaux, ou dans des supports dédiés au branding de l’entreprise. Ce qu’on appelle « l’Employee Advocacy » ou « employé ambassadeur ».

Pour éviter de perdre du temps, vérifiez que vous êtes bien en mesure de fournir des informations essentielles que les candidats d’aujourd’hui s’attendent à trouver :

  • Indiquez la taille, la localisation et le secteur d’activité de votre entreprise. C’est l’essentiel me direz-vous, mais ces éléments doivent impérativement apparaître dans le descriptif du poste
  • Outre le type de poste sur lequel vous recrutez, le candidat s’attend à connaître les valeurs de l’entreprise, et ce avant-même l’entretien
  • Soyez transparent sur le process de recrutement. Indiquez les étapes successives pour éviter de perdre du temps avec des candidats qui ne seraient pas assez motivés
  • Prouvez que vous mettez en place des garde-fous pour respecter un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Télétravail avec une charte ? Semaine de 4 jours ? Respect du droit à la déconnexion sur des plages horaires définies ? Jours de congés aménagés en fonction d’évènements familiaux ?
  • Communiquez sur la qualité de l’espace de travail et l’ambiance. Certaines entreprises n’hésitent pas à diffuser des vidéos/reportages depuis leurs bureaux, qui permettent au candidat de se projeter
  • La rémunération oui, mais pas que… Indiquez l’ensemble des avantages en nature que votre entreprise propose
  • Laissez entrevoir les possibilités d’évolutions professionnelles et les passerelles métiers qui existent dans l’entreprise. Vous facilitez le e-learning pour l’acquisition de nouvelles compétences ? Parlez-en !
  1. L’expérience collaborateur pour fidéliser vos meilleurs salariés

Comment fidéliser vos salariés ? Votre meilleure arme : l’expérience collaborateur, soit l’ensemble des interactions et des expériences que vivent les collaborateurs au sein de l’entreprise, depuis leur entrée jusqu’à leur départ éventuel de l’organisation.

La vie d’un salarié est rythmée par des moments clés : intégration dans l’entreprise (Onboarding), acquisition de nouvelles compétences, formations, évolution professionnelle, entretien annuel d’évaluation, reconnaissance du travail et… départ de la structure : soignez ces moments clés qui font la richesse d’un parcours en entreprise.

Et concrètement, qu’attendent les nouvelles générations de leur employeur ? Les générations Y et Z sont en quête de sens, mais, contrairement à leurs aînés de la génération X (nés entre 1960 et 1980), ils cherchent un travail en parfaite adéquation avec leurs valeurs et sont peu enclins à faire des concessions. C’est pourquoi les recruteurs font face à des questions parfois déstabilisantes comme : « Connaissez-vous le bilan carbone de l’entreprise ? », ou « Quelles sont vos priorités en matière environnementale ? ». Certaines entreprises ont d’ailleurs mis en place le mécénat de compétences ² qui consiste, pour l’entreprise, à mettre à disposition des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d’intérêt général.

Vous êtes une PME et vous n’avez pas le luxe de proposer un mécénat de compétences (¹) ? Rassurez-vous, d’autres leviers existent. L’évolution professionnelle reste un attendu très fort. Vos salariés ont-ils l’opportunité de se former régulièrement ? Les méthodes de formation ont changé ; les SPOC (Small Private Online Course, cours en ligne privé en petit groupe), MOOC (« Massive Open Online Course »), jeux et simulateurs en ligne permettent aux collaborateurs de se former à leur rythme et suivant leurs besoins.

De manière générale, la digitalisation des tâches administratives autrefois très chronophages * (gestion paie, temps de travail, congés, mutuelles, etc.) et dévolues aux ressources humaines garantit une interaction plus fluide et rapide entre l’employé et la structure. Un bon point qui bonifie l’expérience collaborateur au quotidien.

* Sur le sujet, lire : DRH et DAF au cœur de la transformation digitale

Enfin, pour recruter et fidéliser en 2022, rappelez-vous l’importance de la période d’intégration d’un nouveau collaborateur dans l’entreprise. Ainsi, selon un sondage réalisé par Go2nextlevels et OfficeVibe (²) en 2017 : « les entreprises qui ont une procédure d’accueil fidélisent 2 fois mieux leurs employés que celles qui n’en ont pas », et « 58% des employés ayant bénéficié d’une telle démarche sont encore dans l’entreprise 3 ans plus tard ». Plus récemment, selon WorkHello : « On estime qu’environ 80% des nouvelles recrues prennent la décision de rester dans l’entreprise au cours des 6 premiers mois ».

  1. Un nouveau management à inventer pour recruter et fidéliser en 2022 

Expérience candidat, expérience collaborateur, alignement des valeurs, évolution professionnelle, RSE, font partie des attendus des nouveaux entrants sur le marché du travail. Mais le plus gros chantier, pour les attirer et les fidéliser, concerne sans doute la façon de les manager…

Nés avec le wi-fi, Internet et le haut-débit, ainsi que les réseaux sociaux, les nouvelles générations ont eu accès plus facilement à la connaissance, ont l’habitude de défricher des nouvelles pratiques – via les outils digitaux bien sûr ! – et exercent librement leur esprit critique. Les dirigeants et les DRH doivent garder en tête ce schéma pour comprendre comment fonctionnent les plus jeunes au travail. Le management doit évoluer en conséquence pour s’adapter

On comprend mieux pourquoi, selon les générations Y & Z :

  • Le management vertical n’a plus lieu d’être
  • La hiérarchie est une notion floue, la reconnaissance est basée sur les compétences et l’exemplarité
  • La satisfaction au travail est liée au développement des compétences
  • Le droit à l’erreur est naturel : « test and learn »
  • Les outils numériques font partie du quotidien
  • Le salaire n’est plus une fin en soi

Ce qu’ils attendent du management :

  • Des feedbacks réguliers qui remplacent les entretiens d’évaluation
  • Un manager qui confie des missions et responsabilise
  • Un manager leader qui coache les individus et qui n’est plus un sachant tout puissant
  • Un management plus participatif
  • Un manager qui sait gérer et animer une équipe
  • Un manager qui sait stimuler ses équipes pour faire émerger les bonnes idées

Voici donc quelques pistes de réflexion pour recruter et fidéliser en 2022, mais aussi pour séduire des talents et leur permettre d’éclore et de se réaliser dans l’entreprise, la meilleure des garanties pour les conserver !

 

pour recruter et fidéliser en 2022 Vous êtes Dirigeant de PME ? Vous souhaitez améliorer l’attractivité de votre entreprise ?  Recruter et fidéliser en 2022 ? Mettre en place des « Best Practices » et une stratégie RH gagnante pour fidéliser vos meilleurs collaborateurs ? Alors contactez-nous pour découvrir comment un DRH à temps partagé peut vous aider, à votre rythme et selon vos besoins.

 

 

 

Sources : 

(1) Mécénat de compétences plus d’information : https://www.economie.gouv.fr/files/Guide-
pratique-mecenat-competences-novembre2021.pdf

(2) Cadreemploi.fr : Onboarding : l’enjeu crucial des RH

Inscrivez-vous

à notre newsletter

Téléchargez le livre blanc

Le temps partagé, ou l'art
de faire franchir un cap
à votre entreprise

Le livre blanc gratuit à ne pas manquer
pour tout comprendre !

Retour en haut